Santerelaxplus.com » Mon corps » Lipofilling : quelles sont les limites et les risques du lipofilling mammaire ?

Lipofilling : quelles sont les limites et les risques du lipofilling mammaire ?

Lipofilling : quelles sont les limites et les risques du lipofilling mammaire ?

Si vous souhaitez augmenter votre tour de poitrine sans avoir recours aux implants mammaires, vous pouvez le faire via le lipofilling mammaire, qui consiste à vous faire injecter votre propre graisse corporelle au niveau des seins. Cependant, cette technique pourrait être assez risquée chez certaines patientes, nous allons donc vous parler des potentiels risques que vous encourez et des conditions dans lesquelles ces derniers sont favorisés.

Quelles sont les limites du lipofilling mammaire ?

Dans certains cas, le lipofilling mammaire est risqué ou carrément impossible. Nous citerons par exemple :

  • Lorsque la graisse injectée subit une résorption systématique.
  • Les patientes plutôt minces, n’ayant pas assez de masse graisseuse dans le corps pour procéder à un lipofilling mammaire, devraient se tourner vers les implants mammaires.
  • Il est préférable de ne pas ajouter au-delà d’un à deux bonnets. Dans le cas contraire, des implants mammaires accompagnés de lipofilling mammaire pourraient faire l’affaire pour donner un rendu plus naturel et uniforme.

Quels sont les risques encourus ?

Plusieurs complications peuvent découler du lipofilling mammaire et même si ces cas-là sont, pour le moment, plutôt rares, il est préférable d’être consciente des enjeux et de la gravité des risques que vous prendrez en faisant un lipofilling mammaire. Parmi les principales complications détectées chez quelques femmes après un lipofilling, on trouve :

  • Une formation de kystes nécessitant d’autres interventions.
  • Des difficultés pour le dépistage du cancer du sein : la surveillance radiologique devient plus délicate vu que des kystes peuvent se former suite au lipofilling mammaire.
  • Les scientifiques n’ont pas encore déterminé si la greffe de graisse peut former un environnement propice au développement des cellules cancéreuses au niveau du sein ou pas. Il est donc difficile, pour le moment, d’établir ou de nier l’existence d’un rapport direct entre le lipofilling mammaire et le cancer du sein.
  • Il est possible qu’une asymétrie soit causée par le lipofilling mammaire, car certaines graisses ne survivront pas après la greffe. Il n’est pas à exclure également que le résultat ne soit pas satisfaisant en se montrant légèrement en-dessous des attentes de la patiente pour les mêmes raisons.
  • Une hypercorrection : c’est-à-dire un excès de volume au niveau d’un des deux seins ou alors au niveau des deux. Ceci nécessitera donc une autre intervention de lipoaspiration afin d’offrir un résultat harmonieux.

Enfin, après avoir effectué le lipofilling mammaire, l’exposition de la poitrine au soleil devient proscrite, car celle-ci pourrait laisser des taches indésirables sur le corps. Les activités habituelles peuvent reprendre généralement après quelques jours, selon l’état de santé de la patiente et de la quantité de graisse greffée. Et à présent, mesdames, grâce au lipofilling, vous pourrez déplacer la graisse de votre corps selon vos envies !